Retour sur la journée 2013

La précédente journée du numérique (qui ne s’appelait pas encore Eidos !) s’est tenue le 23 janvier 2013 à Hendaye. Elle a réuni 400 personnes venues de toute l’académie de Bordeaux et même d’au-delà, de tous les niveaux d’enseignement (premier degré, collège, lycée, supérieur), sur le thème des ressources pédagogiques numériques.

Table ronde
Comme chaque année, la matinée était consacrée à des présentations plénières destinées à apporter une vision plus large des questions en jeu, avec le concours d’experts du domaine.  Elle a commencé par une table ronde « Choisir, construire ses ressources », animée par Jean-Louis Durpaire, IGEN de Vie scolaire, avec la participation de :

  • Gilles Braun, Conseiller du ministre de l’éducation nationale pour le numérique
  • Carol Ann O’Hare (Wikimedia France)
  • Sébastien Hache (Sésamath)
  • Raphaël Taïeb (lelivrescolaire.fr)
  • Sébastien Leplaideur (Belin)
  • François Bocquet (Sankoré)
  • Gérard Puimatto (CRDP Aix-Marseille)

Dans la seconde partie de la matinée, Luc Trouche, Professeur des universités, directeur de la recherche à l’Institut Français de l’Education, Ecole Normale Supérieure de Lyon, a présenté une conférence intitulée : « Des ressources vivantes pour et par les enseignants », au cours de laquelle il a proposé une approche qui situe le travail des professeurs, dans sa continuité et sa profondeur, comme un jeu, essentiellement collectif, avec un ensemble de ressources. Ce jeu peut permettre de développer des »ressources vives » au service de l’enseignement, et de construire de nouvelles identités professionnelles.

Après un excellent buffet proposé par l’équipe des cuisines du collège Irandatz et servi avec beaucoup de professionnalisme par les élèves du Lycée Hôtelier Biarritz Atlantique, les participants ont été invités à gagner les salles du collège dans lesquelles avaient lieu les 43 ateliers proposés par 72 intervenants. Les sujets abordés étaient aussi variés que :

Atelier

  • un manuel numérique gratuit pour tablettes,
  • les jeux sérieux,
  • utiliser Wikipedia en classe,
  • des outils pour les élèves en difficulté,
  • l’utilisation du logiciel OpenSankoré avec des TNI,
  • Selinum, le serveur de livres numériques de l’Académie de Bordeaux
  • les cartes mentales,
  • l’utilisation du logiciel Didapage,
  • le rôle du chef d’établissement dans la mise en œuvre de la politique numérique de l’établissement,
  • les outils du projet Sésamaths,
  • les utilisation des ENT,
  • Twitter en classe,
  • les usages pédagogiques des tablettes,
  • les MOOCs,
  • des ressources pour les lettres classiques,
  • le CDI du futur,
  • une expérience de radio en collège,
  • la présentation des ressources fournies par différents éditeurs privés, publics ou associatifs,
  • la constante macabre, une application à l’enseignement des mathématiques,
  • etc. (liste non exhaustive)

Par la suite, un questionnaire a été proposé aux participants. Les réponses ont fait apparaître qu’un nombre conséquent des enseignants présents ont mis en pratique des idées suscitées par les présentations de la journée. Elles ont également fait apparaître un certain nombre de remarques et de propositions dont nous avons essayé de tenir compte dans l’élaboration du programme de l’édition 2014 : ainsi, par exemple, plusieurs enseignants ont dit qu’ils ne savaient pas à qui s’adresser pour obtenir de l’aide dans la mise en place de projets numériques dans leurs classes, nous avons donc décidé de proposer cette année un atelier sur les dispositifs mis en place par tous les acteurs (Département, Rectorat, CDDP…) pour l’équipement, la formation, l’accompagnement des collèges des Pyrénées-Atlantiques.

Author: cd64

Share This Post On

Pin It on Pinterest