Objets didactiques et objets techniques : intervention de Pascal Marquet (table ronde)

Pascal Marquet, Doyen de la Faculté de Sciences de l’éducation de l’Université de Strasbourg, interviendra lors de la table ronde animée par Serge Pouts-Lajus, aux côtés de Catherine Becchetti-Bizot, Mônica Macedo et Michel Guillou, sur le thème « Faire entrer le numérique à l’école, faire entrer l’école dans le numérique : pédagogie et littératie ? ».

Il nous livre le résumé de son intervention :

L’introduction des TIC dans les situations de classe ne consiste pas seulement en l’introduction de machines plus ou moins faciles ou difficiles à utiliser tant par les enseignants que par les élèves. C’est l’introduction d’un ou plusieurs objets techniques qui modifient l’équilibre entre les objets pédagogiques et les objets didactiques déjà là. Cette intervention consistera à montrer en quoi les contenus d’enseignement scolaires, que nous appelons « objets didactiques » sont étroitement liés à des formalismes de représentation et des scénarios pédagogiques que nous appelons « objets pédagogiques ». Ces associations objet didactique/objet pédagogique qui constituent les programmes scolaires sont en partie le résultat de choix contraints par les technologies de diffusion, de « monstration » et prise de note dominantes que sont, respectivement, l’imprimerie, le tableau et la craie, le papier et le stylo. Autrement dit, les programmes scolaires ne contiennent que des objets enseignables par les technologies disponibles. Nous montrerons non seulement que les TIC font perdre de leur intérêt à certains objets didactiques et pédagogiques qui existaient avant leur introduction, mais aussi et surtout que les TIC, en tant que technologies invasives offrent de définir de nouveaux objets didactiques et pédagogiques, comme par exemple ceux de la géométrie dynamique. C’est l’une des portes d’entrée des TIC dans les pratiques pédagogiques.

Author: adn64

Share This Post On

Pin It on Pinterest