La twictée, un détournement pédagogique de Twitter

Antonia Carriquiry est professeure des écoles depuis 17 ans, elle a toujours travaillé dans des classes rurales à plusieurs niveaux. Son école à classe unique (15 élèves de CE1, CM1 et CM2) est située à Bunus, dans la vallée de l’Oztibarre, au Pays Basque.  Elle va animer l’atelier sur la twictée (C17) et témoigne de sa démarche :

« Le RPI (regroupement pédagogique intercommunal) se constituant cette année, les élèves ne se connaissaient pas. J’ai cherché des projets collaboratifs numériques qui puissent souder et motiver le groupe classe.

Je connaissais l’existence de twittclasses, des classes utilisant Twitter pour leur travail, depuis plusieurs années grâce au Café pédagogique, et cet été j’ai fait le grand pas pour pouvoir utiliser ce réseau social en classe. J’ai inscrit ma classe à plusieurs projets, dont un est la Twictée

Le dispositif
Il réunit 240 classes de plusieurs pays, du CP au collège, pour travailler sur de courtes dictées communes de 140 caractères. Les enseignants partageant un même cycle travaillent en groupe pour créer un petit texte qui corresponde aux compétences orthographiques qu’ils souhaitent travailler avec leurs élèves.

Cette dictée est faite en classe, d’abord de façon individuelle et ensuite en petits groupes. Au sein de ces groupes les élèves négocient pour écrire le texte avec le moins d’erreurs possibles et l’envoient par voie privée aux correspondants. Les correspondants corrigent les twictées et envoient via Twitter des #twoutils, petites leçons d’orthographe élaborées par les élèves pour expliquer les corrections à faire.
Les Bénéfices
Dans ma classe ce projet apporte beaucoup de richesses : les élèves entraînent leur vigilance orthographique et construisent un « métalangage » pour parler du fonctionnement de la langue. Ce n’est pas toujours évident ni facile, mais ils travaillent ensemble pour s’améliorer et pour aider d’autres classes à apprendre aussi, ce qui est source d’investissement et d’un sentiment de satisfaction personnelle. Ils apprennent également les codes et les règles d’utilisation d’un réseau social numérique qui leur permet une ouverture vers des classes parfois très différentes et lointaines. Sur un plan professionnel, ce dispositif m’a permis de rencontrer une communauté d’enseignants motivés, qui collaborent, créent et s’investissent ensemble avec plaisir : une belle salle de profs ! »

Voici une courte présentation des #twoutils sur le site de Fabien Hobart Du côté de karabasse77 et qui regroupe les informations sur la twictée. Fabien sera présent à Eidos64 où il réalisera des interviews pour Nipedu

Author: adn64

Share This Post On

Pin It on Pinterest