Si vous êtes un élu ou un agent d’une collectivité

La journée Eidos64 est aussi un bon moyen pour les collectivités de se tenir informées des pratiques numériques qui se développent dans l’éducation, à l’école, au collège ou au lycée. Voici une sélection d’ateliers qui pourront intéresser les représentants de collectivités présents à la journée. Naturellement, ces ateliers ne sont qu’une proposition et chacun est libre de choisir les ateliers qui l’intéressent.

Ecole primaire (communes, intercommunalités)

14h – 14h50 : Créneau A

A00 : Atelier collectivités : comment construire mon projet d’équipement numérique pour l’école ?

– Les questions à se poser : infrastructure et débit ? matériel, maintenance et ressources pédagogiques ? sécurité ?
– Partenariat élu/enseignants : comment faire les bons choix par rapport au projet pédagogique et à la formation des enseignants ?
– Quels financements ?
– Présentation des différents acteurs :
—- Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale : Conseillers pédagogiques, Animateur TUIC, Inspecteur de l’Education Nationale
—- Canopé
—- Association des Maires des Pyrénées-Atlantiques
—- Agence départementale Numérique 64

Questions / réponses

Atelier organisé en partenariat avec l’Association des Maires des Pyrénées-Atlantiques et animé par Lydie Lagarde, conseillère départementale pour le numérique (DSDEN64)

15h – 15h50 : Créneau B

B10 : Le vidéoprojecteur, outil d’interaction qui change le statut de l’erreur

Des exemples de pratiques de classe permettront de montrer comment les difficultés d’un élève peuvent être source de réflexion pour la classe. Savoir analyser ses difficultés permet de se donner les moyens de mieux apprendre. L’échange entre pairs est source de progrès plus encore pour le tuteur que pour le tutoré. Le détournement d’une webcam en visualiseur est un moyen d’interaction mais aussi de stockage des traces numériques du parcours d’apprentissage de l’élève. Des objets concrets (jeux en bois) peuvent être médiateurs de ces phases de co-régulation et d’auto-régulation.
Mots clés : apprentissage auto-régulé, webcam, interactions entre pairs, traces numériques, statut de l’erreur
Kristophe Léonard, Enseignant

B13 : Décoder Scratch

Enseignant en REP, Pascal Sabadie présentera un projet codage, réalisé en 2015-2016 dans le cadre d’un décloisonnement.
Les groupes composés d’élèves de CP au CM2 ont exploré Scratch avec la classe mobile de l’école.
L’objectif était de découvrir librement l’outil, puis d’échanger sur les trouvailles de chacun.
La collaboration mise en place a permis aux élèves de produire des animations de plus en plus élaborées.
Silvain Alsunard, ATUIC – DSDEN64
Christophe Gaufichon, Animateur TUIC – DSDEN64
Pascal Sabadie, Professeur des écoles – Ecole Les Fleurs, Pau

B14 : The race cake, un album sans texte au cycle 3

Mettre en voix un album sans texte en cycle 3 en vue de produire un livre numérique accessible par l’ENT
Elodie Labarrere, ATUIC – DSDEN64
Philippe Plante, Professeur des écoles – Ecole Gaston Phoebus, Pau

C03 : Apport des tablettes dans le processus d’apprentissage des élèves

Plus-value de l’utilisation des tablettes, atelier de découverte d’activités exploitables en classe, en maternelle, cycle 2 et cycle 3.
Francois Delode, ATUIC – DSDEN64
Christophe Lagouarde, ATUIC – DSDEN64
Bruno Nunez, ATUIC – DSDEN64

C04 : Collège du 21ème siècle, quels impacts sur les relations entre l’établissement et les collectivités ?

Pour ne prendre que le dernier exemple en date, le volet « collèges labs » introduit dans le dernier appel à projets du Plan numérique, porté conjointement par le Ministère et l’Assemblée des Départements de France, invite les partenaires à imaginer le collège de demain :
– quelles seront les pratiques pédagogiques structurantes ? Dans quels espaces se déroulent-elles ? Dans quels lieux ?
– quelles compétences le numérique nourrit-il ? Quid du concept de « compétences du 21ème siècle » ?
– quels services nouveaux le collège, voir le réseau constitué du collège et des écoles élémentaires, peuvent-ils rendre au territoire ?
– quelle place pour les terminaux personnels (BYOD) ? Quelle place pour les services du cloud éducatif, quel impact sur le système d’information des établissements ?
– quel impact sur les infrastructures : bande passante, réseau local ?
– quelles relations entre les collèges et leur circonscription ?

Atelier de « prospective », mais compte-tenu de délais d’élaboration des politiques publiques, ne faut-il pas anticiper, en s’inspirant d’exemples venus d’autres pays, pour être plus efficaces ?
Jean-Louis Schaff, Consultant – Aska

C06 : Le numérique pour répondre aux besoins éducatifs particulier : des exemples en ULIS

Cette année, on fait encore évoluer l’atelier pour répondre aux besoins éducatifs particuliers, en nous appuyant sur des exemples en ULIS.
On cherchera donc à renforcer les apprentissages des élèves en inclusion par le numérique grâce à l’appropriation d’outils d’adaptation pour et par l’élève en classe ordinaire et en repli au sein du dispositif de l’ULIS.
Les exemples sont évidemment transférables en classe ordinaire pour les élèves rencontrant des difficultés ou si l’on a un souci de différenciation forte au sein de sa classe.
Le seul impératif : l’accès au matériel numérique pour les élèves.
Sandrine Chicoulaa, Coordinatrice ULIS – Collège Simin Palay, Lescar
Christophe Gaufichon, Animateur TUIC – DSDEN64

C08 : Le projet pédagogique numérique : l’exemple de l’utilisation de tablettes en formation des enseignants

Présentation de plusieurs mini-projets menés en formation avec des tablettes pour les amener à réfléchir à la facilité de l’intégration des tablettes en classe par l’approche projet, l’approche créative, la production d’un support audiovisuel tout en travaillant sur de nombreuses compétences, le lien avec les programmes et l’éducation aux médias.
Julie Pascau, Formatrice – ESPE d’Aquitaine

Enseignement secondaire (départements, régions)

14h – 14h50 : Créneau A

A01 : Savanturiers du cerveau

Projet d’éducation à la recherche mené par les élèves, accompagnés d’un chercheur, dans le domaine des neurosciences et des sciences cognitives. L’objectif est de s’inspirer de la méthode et de l’éthique de la recherche comme modèle pour des apprentissages efficients, productifs et coopératifs.
Cédric Pignel, Enseignant – Lycée François Mauriac, Bordeaux
Fabien Hobart, Ingénieur pédagogique – Centre de recherches interdisciplinaires

A03 : Présentation du LP2I

Le LP2I (Lycée Pilote Innovant International de Poitiers) aura 30 ans à la rentrée prochaine. Dès l’origine, l’utilisation des nouvelles technologies était inscrite dans le projet d’établissement. Comment la culture numérique s’inscrit-elle aujourd’hui dans les usages des personnels et des élèves ?
Xavier Garnier, Enseignant de mathématiques – LP2I Futuroscope (86)
Zoé Lorioux-Chevalier, Elève de Terminale – LP2I Futuroscope (86)
Hélène Paumier, Enseignante de lettres et numérique et médias – LP2I Futuroscope (86)

A09 : Data cultures

La donnée devient centrale dans la société et dans l’éducation. Elle peut être abordée comme une question liée à l’informatique mais aussi comme un enjeu culturel et social majeur. A travers trois projets de recherche inscrits dans des problématiques éducatives, nous proposons d’aborder la donnée comme :
– un élément de base de construction des connaissances sur l’information (projet médiation et valorisation des données pour l’éducation)
– un facteur de risques que les élèves doivent savoir maîtriser (projet eR!sk)
– un objet de construction de compétences dans la manipulation des langages informatiques, du numérique et de la robotique (projet Perseverons)
Camille Capelle, Maître de Conférences – Université de Bordeaux (ESPE/IMS)
Anne Lehmans, Maître de conférences – Université de Bordeaux (ESPE/IMS)
Vincent Liquète, Professeur des universités – Université de Bordeaux (ESPE/IMS)

A11 : Les interactions en langues vivantes avec le tableau interactif

Comment faire interagir les élèves avec et grâce aux supports rendus interactifs : cela peut être une interaction avec l’outil qui les pousse à produire en expression orale en continu (exposé, rituels de début de classe) ou entre élèves (jeu puzzle sur une oeuvre d’art par exemple). Présentation de quelques astuces du logiciel pour créer des supports (la roulette, la capture d’écran). Atelier plutôt destiné aux enseignant(e)s qui débutent avec le TNI.
Nadia Ithier, Enseignante d’espagnol – Collège innovant Pierre Emmanuel, Pau

A14 : Créer avec le numérique en arts appliqués

Nous verrons quelques exemples de projets créatifs réalisés par les élèves avec l’aide des outils du web et des logiciels de création comme Photoshop et Indesign : valorisation et exploitation de la documentation trouvée sur internet (fiche illustrée, chronologie ), créations de livres illustrés, recherches sur l’image (trame et détournement), petits films humoristiques en anglais.
Caroline Elissagaray, Enseignante d’arts – Lycée Assomption, Bondy (93)

A15 : Des migrations et des (dés)informations : Regard croisé sur un sujet controversé

La funeste actualité de l’année écoulée a soulevé des interrogations et une certaine confusion chez les élèves. Migrants, réfugiés, terroristes, le risque d’amalgame a rendu le travail d’explication nécessaire. Traiter ponctuellement le sujet ne peut suffire, d’où l’idée d’y consacrer un travail long et distancié en interdisciplinarité (Lettres-Géographie-EMI). Frontières disciplinaires et spatiales sont abolies pour favoriser, chez les élèves, l’accès à la conceptualisation et à la construction du sens.
Marie Especel, Enseignante de lettres – Collège Jacques Prévert, Bourg (33)
Marlène Partyka, Enseignante d’Histoire Géographie – Collège Jacques Prévert, Bourg (33)

A17 : L’École des Océans – vivez l’expérience de la réalité virtuelle

L’École des Océans est un projet d’éducation et de sensibilisation publique qui utilise des techniques d’enseignement et des technologies nouvelles afin d’aider les jeunes de 11 à 15 ans à mieux comprendre les océans. Chaque module de l’École des Océans fait appel à une approche d’apprentissage fondée sur le questionnement chez l’élève et propose des technologies d’immersion telles que la Réalité Virtuelle dans le but de créer des expériences qui lui serviront de repères dans sa compréhension des océans. En mariant sciences, technologies, recherche et un contenu novateur sur les systèmes océaniques à des méthodes cinématographiques révolutionnaires, à une narration engageante et à des outils de distribution multiplateformes, l’École des Océans a tout ce qu’il faut pour inspirer la prochaine génération, stimuler sa créativité et cultiver son engagement social en lien avec les Océans.
L’École des Océans est le fruit d’un partenariat sans précédent entre les scientifiques de l’Université Dalhousie et les experts dans le domaine des médias et de l’éducation de l’Office national du film du Canada
Dominic Desjardins, Office national du film du Canada

A18 : Enseigner le Français en Classe inversée

Venez découvrir ma classe inversée : autour d’un plan de travail et de progrès, les élèves travaillent autour de projets intégrant le numérique et une pratique de la classe inversée. Les élèves sont créateurs de capsules et éditeurs de contenus numériques. L’AP est au cœur de la classe et l’évaluation par compétences.
Amélie Mariottat, Enseignante de français – Collège de Piégut-Pluviers (24)

15h – 15h50 : Créneau B

B03 : Le NEA : un Nouvel Espace d’Apprentissages au service de l’attention des élèves en classe

Il devient de plus en plus difficile de capter l’attention des élèves. Le manque de concentration est souvent placé en tête des problèmes que rencontrent les enseignants.
C’est dans ce cadre qu’une expérimentation se déroule au Collège innovant Pierre Emmanuel de Pau : elle vise à reconquérir l’attention des élèves par différents moyens : l’aménagement d’un Nouvel Espace d’Apprentissages moins formel, l’intégration du numérique, la collaboration entre élèves et la pratique de la relaxation.
Cette expérimentation en cours est co-contruite avec les élèves afin de les amener à se questionner face aux problèmes qu’ils rencontrent parfois dans le domaine du « vivre ensemble ».
Bruno Vergnes, Enseignant de français – Collège Innovant Pierre Emmanuel, Pau

B08 : Organiser des outils numériques pour développer une stratégie d’apprentissage personnalisée

« Savoir travailler c’est savoir s’arrêter de travailler, c’est à dire identifier les objectifs à atteindre et les marqueurs de réussite ».
Cette remarque a particulièrement attiré l’attention des élèves. Comment est-il possible de travailler moins longtemps et mieux réussir ? C’est tout l’enjeu d’ « apprendre à apprendre ».
Cet atelier présente une expérimentation essayant par tâtonnement d’élaborer des supports numériques variés pour guider l’élève dans la construction d’une stratégie d’apprentissage personnalisée. Se nourrissant de publications sur les neurosciences et d’enseignements par compétences dans le domaine sportif, ce travail en premier lieu vise à aider les élèves dans leurs révisions.
Il est conduit actuellement en classe de 1ère et Terminale Sciences et Technologies de Laboratoire en Chimie Biochimie et Sciences du Vivant et en classe de Terminale Scientifique en SVT
Vincent Bessouet, Enseignant de SVT et ICN – Lycée Malraux, Biarritz

B09 : Les « serious games » : apprendre par le jeu au collège et au lycée

Les Serious games : de nouveaux outils d’apprentissage.
Ces outils de formation ont fait leurs preuves dans différents domaines : le monde de l’armée, le monde de l’entreprise mais aussi l’enseignement. Pourquoi et comment les intégrer à nos séquences pédagogiques ? Nous aborderons plusieurs exemples dans cet atelier :
– « Le Roi et la Salamandre : parcours le royaume avec François Ier » en classe de 5ème.
– « Pagaille à Versailles » en classe de 5ème.
– « 2025 ex machina » en EMC en classe de seconde. Ce dernier jeu permet de sensibiliser les jeunes aux dangers d’internet et des réseaux sociaux.
Lesly Martorana, Enseignante d’histoire-géographie – Collège René Forgues, Serres-Castet

B11 : Poppy Ergo Jr : un kit robotique pour l’enseignement des sciences du numérique

Vous vous demandez peut-être comment un bras robotique qui joue au chamboule-tout, au tic-tac-toe et qui sert même le café peut être utile en salle de classe ? Des cas concrets de projets et d’activités pédagogiques réalisés en classe (seconde ICN, terminale ISN, première STI2D, 3ème etc.) vous seront présentés durant cet atelier.
En bref :
Poppy Ergo Jr est un robot open-source, conçu pour être utilisé facilement en classe pour initier aux sciences du numérique, notamment à l’informatique et à la robotique. Les pieces du robot sont imprimables en 3D et une programmation visuelle avec Snap! (similaire à Scratch) ou en Python sont proposés. Il est accompagné d’un ensemble d’activités pédagogiques gratuites mises au point avec des enseignants du secondaire, allant de la découverte du robot à une utilisation plus complexe. Le robot et les activités sont testés en situation réelle, en salle de classe. Le robot Poppy Ergo Jr a été créé dans le cadre du projet Poppy Education de l’Equipe de recherche FLOWERS (Inria, ENSTA Paris Tech), soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine et les Fonds Européens FEDER.
Stéphanie Noirpoudre, INRIA
Kelian Schindowsky, INRIA

B17 : « T’as capté tes données »

T’as capté tes données ? Un kit technique et pédagogique pour sensibiliser aux Big Data.
Le projet « T’as capté tes données ? » est l’un des lauréats du Datathon pédagogique organisé en 2016. Le parti pris du projet est de considérer que c’est en donnant à chacun une culture de la donnée, une expérience de première main des possibilités et des risques de cet outil, en familiarisant les enfants dès l’enseignement secondaire à ces questions, qu’ils pourront être éclairés et capables d’exercer leur pouvoir démocratique pour éviter les usages déviants et les excès, tout en tirant profit des avantages.
Au lieu de mettre en garde, d’insister sur la culpabilisation et la peur, la méthode est inductive : les élèves seront amenés à travailler sur leurs propres données, sur ce qu’ils pensent vraiment quand on leur demande de s’impliquer volontairement, consciemment, dans la collecte de leurs données, à s’interroger sur leur sens, et sur l’utilisation qui peut en être faite.
Aurélie Salin, Formatrice

B18 : Littérature et classe inversée : des pistes pour repenser le temps et l’espace d’apprentissage/d’enseignement

La classe inversée est à l’origine plutôt utilisée pour des matières scientifiques. Mais il est aussi possible de reconfigurer l’espace et le temps d’apprentissage/d’enseignement en L2 ou en littérature. Un grand champ de possibilités est ouvert… Comment utiliser, par exemple, les capsules (ces petites vidéos pédagogiques à regarder à la maison) pour mieux accompagner l’entrée en lecture des apprenants ? Comment peuvent-elles faire « gagner » du temps en déplaçant le savoir théorique (sur la biographie d’un auteur, sur les caractéristiques d’un genre, sur le résumé d’une oeuvre, etc.) à la maison afin d’entrer, en cours, dans le vif du sujet en laissant plus de place aux impressions, aux émotions, aux analyses et à la créativité ?
Cet atelier proposera des pistes pour qu’élèves et étudiants vivent le temps en présentiel de manière plus active et dynamique. Des exemples et des idées d’exploitation seront partagés et les participants seront invités à repenser un cours de littérature (en français ou en L2) en le scénarisant avec des capsules afin de minimiser la partie de transfert de savoir en présentiel.
Géraldine Larguier, Enseignante de FLE – Université de Pau et des Pays de l’Adour

16h10 – 17h00 : Créneau C

C01 : Écrire des articles pour Vikidia ou Wikipédia

Entreprendre d’écrire des articles pour une encyclopédie libre est un projet complexe, mais riche et passionnant : travailler sur un sujet interdisciplinaire ; travailler avec d’autres élèves mais aussi avec des utilisateurs de l’encyclopédie ; apprendre à chercher les informations en évitant le copier-coller, les ordonner en un texte structuré ; noter les sources ; comprendre la notion de droits d’auteur ; apprendre le wikicode…
On crée ainsi une véritable culture numérique.
Yann Houry, Enseignant de lettres – Collège de Labrit (40)

C04 : Collège du 21ème siècle, quels impacts sur les relations entre l’établissement et les collectivités ?

Pour ne prendre que le dernier exemple en date, le volet « collèges labs » introduit dans le dernier appel à projets du Plan numérique, porté conjointement par le Ministère et l’Assemblée des Départements de France, invite les partenaires à imaginer le collège de demain :
– quelles seront les pratiques pédagogiques structurantes ? Dans quels espaces se déroulent-elles ? Dans quels lieux ?
– quelles compétences le numérique nourrit-il ? Quid du concept de « compétences du 21ème siècle » ?
– quels services nouveaux le collège, voir le réseau constitué du collège et des écoles élémentaires, peuvent-ils rendre au territoire ?
– quelle place pour les terminaux personnels (BYOD) ? Quelle place pour les services du cloud éducatif, quel impact sur le système d’information des établissements ?
– quel impact sur les infrastructures : bande passante, réseau local ?
– quelles relations entre les collèges et leur circonscription ?

Atelier de « prospective », mais compte-tenu de délais d’élaboration des politiques publiques, ne faut-il pas anticiper, en s’inspirant d’exemples venus d’autres pays, pour être plus efficaces ?
Jean-Louis Schaff, Consultant – Aska

C06 : Le numérique pour répondre aux besoins éducatifs particulier : des exemples en ULIS

Cette année, on fait encore évoluer l’atelier pour répondre aux besoins éducatifs particuliers, en nous appuyant sur des exemples en ULIS.
On cherchera donc à renforcer les apprentissages des élèves en inclusion par le numérique grâce à l’appropriation d’outils d’adaptation pour et par l’élève en classe ordinaire et en repli au sein du dispositif de l’ULIS.
Les exemples sont évidemment transférables en classe ordinaire pour les élèves rencontrant des difficultés ou si l’on a un souci de différenciation forte au sein de sa classe.
Le seul impératif : l’accès au matériel numérique pour les élèves.
Sandrine Chicoulaa, Coordinatrice ULIS – Collège Simin Palay, Lescar
Christophe Gaufichon, Animateur TUIC – DSDEN64

C07 : Un EPI français, anglais, sciences physiques « Sur les traces d’Harry Potter »

De jeunes moldus béarnais se lancent dans l’aventure extraordinaire d’Harry Potter. En anglais et en français, venez découvrir les PRODUCTIONS NUMERIQUES de nos élèves sur notre Epi « Sur les traces d’Harry Potter ». Venez piocher des idées pour vos propres EPI : intérêt pédagogique des hologrammes, de la réalité virtuelle et augmentée, des incrustations fonds verts, de gifs animés à concevoir enfin bref… de bidouilles aussi magiques qu’étranges….
Aurore Coustalat, Enseignante d’anglais – Collège Daniel Argote, Orthez
Pierre Huc, Enseignant de physique chimie – Collège Daniel Argote, Orthez
Marie Soulié, Enseignante de français – Collège Daniel Argote, Orthez

C08 : Le projet pédagogique numérique : l’exemple de l’utilisation de tablettes en formation des enseignants

Présentation de plusieurs mini-projets menés en formation avec des tablettes pour les amener à réfléchir à la facilité de l’intégration des tablettes en classe par l’approche projet, l’approche créative, la production d’un support audiovisuel tout en travaillant sur de nombreuses compétences, le lien avec les programmes et l’éducation aux médias.
Julie Pascau, Formatrice – ESPE d’Aquitaine

C12 : Robotique pédagogique ou téléprésence

Après la création ces dernières années de plusieurs concours de Professeur Agrégé à très forte coloration numérique/informatique, l’Etat continue à promouvoir la maîtrise des bases fondamentales de la programmation informatique dans les nouveaux programmes (2016) en la faisant apparaître la programmation informatique comme une compétence à évaluer dans tous les cycles d’apprentissage. Même si la volonté politique est là, de nombreux défis restent posés : comment former les élèves (quels cursus pédagogiques) ? Comment former les enseignants (formation et formation continue) ? Quels outils utiliser et comment évaluer les compétences ?
Depuis quelques années, le laboratoire d’Informatique de l’UPPA (LIUPPA) et le laboratoire PASSAGES ont initié une expérimentation sur le territoire landais pour essayer de trouver des réponses à ces questions. Ces actions sont soutenues par le Plan d’Investissement d’Avenir, à travers le projet de recherche E-Fran Persévérons, porté par l’ESPE d’Aquitaine. Nous proposons, dans notre intervention, de présenter nos expérimentations menées en primaire, de faire un premier bilan, et de présenter les nouvelles actions envisagées dans les 4 prochaines années.
Quelques sites à consulter :
http://perseverons.iutmdm.fr/
http://astep.iutmdm.fr/

Laurent Gallon, Maître de Conférences – Laboratoire d’informatique de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

C17 : Projet Neurosup : Comment apprendre à mieux connaitre son cerveau pour mieux l’utiliser.

Dans cet atelier, nous proposons de présenter la démarche Neurosup au sein d’une Cité scolaire, de la mise en place de la démarche collective à l’utilisation en classe en passant par la formation des élèves pour leur permettre de mieux réussir.
Présentation par le chef d’établissement accompagné de deux enseignants (collège et lycée).
Yann Pardiès, Principal adjoint – Cité scolaire Gaston Fébus, Orthez

Author: adn64

Share This Post On

Pin It on Pinterest