Programme et présentations 2017

Compte-rendu de la journée sur le Café Pédagogique

Compte -rendu de la journée sur Thot Cursus

Storify de la journée par Stéphanie De Vanssay

Storify de la journée par Jean-François Ceci

Matinée : Espace James Chambaud, Lons

9h00-9h30 : Accueil café et remise des badges

9h30-10h50 : Ouverture de la journée suivie de la première conférence :


Interview de Nicolas Patriarche, maire de Lons et Président de l’Agence Départementale Numérique64, par Ludomag

Interview de Denise St Pé, vice-présidente du Département 64 en charge de l’éducation, par Ludomag

Interview de Pierre Barrière, DASEN des Pyrénées-Atlantiques, par Ludomag

 

Neurosciences et éducation : un éclairage nouveau sur les fondamentaux de la pédagogie

Les neurosciences cognitives et les sciences de l’éducation partagent de nombreux intérêts communs. L’idée d’une collaboration entre ces deux disciplines est séduisante : est-ce que les avancées récentes de la recherche sur le fonctionnement du cerveau pourraient nous aider à mieux comprendre comment nous apprenons et ainsi avoir des applications en classe ?
Eric Tardif proposera un bref tour d’horizon de ces liens entre neurosciences et sciences de l’éducation.
Il en profitera pour évoquer quelques croyances erronées sur le fonctionnement cérébral (ou neuromythes) souvent présentes chez les enseignants et les étudiants qui se destinent l’enseignement.
Il abordera en outre des études en psychologie cognitive, notamment en ce qui concerne les processus de la mémoire, qui pourraient apporter des pistes intéressantes pour l’école.

Eric Tardif a effectué des études en psychologie à l’Université Laval (Québec), puis en neuropsychologie expérimentale à l’Université de Montréal. Il est actuellement Professeur à la Haute école pédagogique Vaud (Lausanne, Suisse) et a dirigé un ouvrage intitulé Neurosciences et cognition. Perspectives pour les sciences de l’éducation.
Eric Tardif ne souhaite pas que son image circule sur internet, sa conférence n’a donc pas été filmée. En revanche vous pouvez la (ré)écouter en cliquant sur l’image ci-dessous.

conf_tardif

Enregistrement audio de la conférence d’Eric Tardif

Support utilisé pendant la conférence

11h00-11h50 : Seconde conférence :

A l’ère du numérique, faut-il encore apprendre ?

On pense parfois qu’avec le numérique, il n’est plus nécessaire d’apprendre, puisque tout le savoir est en permanence à disposition, à portée de clic. Pourtant, on voit bien vite que le numérique utilise de nouveaux codes de nouveaux objets de savoir qu’il n’est pas si évident de s’approprier.
Mais que veut dire apprendre ? Quels sont les outils qui facilitent l’apprendre ?
Que devient le métier d’élève ? Et en tant qu’enseignant que puis-je faire –et surtout ne pas faire- pour l’accompagner ? Telles sont quelques-unes des questions abordées lors de cette présentation.

Professeur à l’université de Genève, André Giordan a créé le Laboratoire de Didactique et Epistémologie des sciences (1980). Ses recherches portent sur l’apprendre et l’apprendre à apprendre.

conf_giordan

La conférence d’André Giordan

Support utilisé pendant la conférence


Interview d’André Girodan par Ludomag

12h00 : Synthèse de la matinée par Catherine Becchetti-Bizot, Inspectrice générale de l’éducation nationale, chargée de mission numérique et pédagogie.


Interview de Catherine Becchetti-Bizot par Ludomag

12h50-13h55 : Déjeuner au collège

14h-17h : Ateliers de l’après-midi : collège Simin Palay, Lescar

14h – 14h50 : Créneau A

A00 : Atelier collectivités : comment construire mon projet d’équipement numérique pour l’école ?

– Les questions à se poser : infrastructure et débit ? matériel, maintenance et ressources pédagogiques ? sécurité ?
– Partenariat élu/enseignants : comment faire les bons choix par rapport au projet pédagogique et à la formation des enseignants ?
– Quels financements ?
– Présentation des différents acteurs :
—- Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale : Conseillers pédagogiques, Animateur TUIC, Inspecteur de l’Education Nationale
—- Canopé
—- Association des Maires des Pyrénées-Atlantiques
—- Agence départementale Numérique 64

Questions / réponses

Atelier organisé en partenariat avec l’Association des Maires des Pyrénées-Atlantiques et animé par Lydie Lagarde, conseillère départementale pour le numérique (DSDEN64)

Présentation utilisée pendant l’atelier

A01 : Savanturiers du cerveau

Projet d’éducation à la recherche mené par les élèves, accompagnés d’un chercheur, dans le domaine des neurosciences et des sciences cognitives. L’objectif est de s’inspirer de la méthode et de l’éthique de la recherche comme modèle pour des apprentissages efficients, productifs et coopératifs.
Cédric Pignel, Enseignant – Lycée François Mauriac, Bordeaux
Fabien Hobart, Ingénieur pédagogique – Centre de recherches interdisciplinaires

Captation vidéo de l’atelier

Support utilisé pour l’atelier

 


Interview de Cédric Pignel par Ludomag


Interview de Cédric Pignel par Claude Tran (Educavox)

 


Interview de Fabien Hobart par Ludomag

 

A02 : Education aux médias ou Education aux médias et à l’information ?

L’éducation à l’information telle que la pratiquaient les professeurs documentalistes (information literacy) n’a t-elle pas disparu ? L’éducation à l’information a-t-elle été mangée par la « media literacy » ? L’EMI ne serait-elle pas que de l’éducation aux médias ? Que sont devenus les modèles de recherche d’information ?
Jean-Louis Durpaire, Inspecteur général de l’Education nationale honoraire
Mireille Lamouroux, Chargée de mission auprès du Directeur du Numérique pour l’Éducation – Ministère de l’Éducation nationale

Présentation utilisée pendant l’atelier

A03 : Présentation du LP2I

Le LP2I (Lycée Pilote Innovant International de Poitiers) aura 30 ans à la rentrée prochaine. Dès l’origine, l’utilisation des nouvelles technologies était inscrite dans le projet d’établissement. Comment la culture numérique s’inscrit-elle aujourd’hui dans les usages des personnels et des élèves ?
Xavier Garnier, Enseignant de mathématiques – LP2I Futuroscope (86)
Zoé Lorioux-Chevalier, Elève de Terminale – LP2I Futuroscope (86)
Hélène Paumier, Enseignante de lettres et numérique et médias – LP2I Futuroscope (86)

Support utilisé pendant l’atelier

A04 : Les outils incontournables pour hacker sa pédagogie !

L’objectif de cet atelier est de comprendre et pratiquer des outils Web2.0 incontournables en pédagogie active.
Cet atelier vise les enseignants et formateurs de tous niveaux souhaitant amplifier leur pédagogie avec le numérique, de préférence dans une approche BYOD (Bring Your Own Device). Il est donc proposé aux participants de venir avec une tablette, un ordinateur portable ou un smartphone et si possible avec les identifiants de leur compte Google.
Description de l’atelier et supports utilisés :
après un questionnement sur la pédagogie 2.0 et les constats technologiques qui en découleront, les participants seront amenés à produire la synthèse en pratiquant des outils numériques pour les usages suivants : rédaction collaborative, réducteur de liens, carte mentale collaborative, mur de médias collaboratif, création et diffusion de capsules vidéo, quiz en ligne, production vidéo, partage de documents via un réseau wifi de poche.
Jean-François Céci, Enseignant et conseiller numérique – Université de Pau et des Pays de l’Adour


Captation vidéo de l’atelier

Support utilisé pendant l’atelier

A05 : Utilisation de Labomep en collège

Gestion des élèves par Labomep, brique d’Argos – Présentation d’activités pédagogiques à l’aide de Labomep en collège, échanges de fichiers, utilisation de geogebra ou de fichiers flash.
Michel Dezest, Enseignant de mathématiques – DANE

A06 : Un cahier numérique au service des apprentissages oraux en Langues vivantes

Il s’agit de montrer l’intérêt d’un cahier numérique pour garder une trace des apprentissages oraux présentés en classe sans passer par l’écrit.
Stéphane Fromager, Conseiller pédagogique départemental pour les langues vivantes étrangères – IEN BAYONNE
Christelle Grussaut, Conseillère pédagogique départementale pour les langues vivantes étrangères – IEN PAU 3

Support de présentation

A07 : Des ressources pour le cycle 3

Connaître et exploiter la BRNE : Banques de ressources numériques éducatives gratuites. Cycle 3
Dominique Arbieu, ATUIC – DSDEN64
Jean-Michel Giraudel, ATUIC – DSDEN64
Gilles Marrimpoey-Cadet, ATUIC – DSDEN64

A08 : Essayer jusqu’à réussir, un exemple en éducation musicale

Comme Miles Davis le disait :
« Il ne faut pas avoir peur des fausses notes en jazz… ça n’existe pas ! ». Cet atelier propose de « hacker » cette citation pour la transposer à l’éducation. Pourquoi figer la note chiffrée et ne pas lui permettre de se transformer, en bonne note ? Rien de nouveau a priori mais pourtant, la réalité des usages n’est pas celle de l’évolution de la note. La note est plutôt définitive et sanctionnante. Le postulat de cet atelier est donc de proposer une évaluation à l’image d’une photographie : elle peut être refaite si elle est ratée. Pour que cela soit rendu possible, des conditions sont mises en oeuvre pour permettre à l’élève d’essayer jusqu’à réussir. Outre ce postulat, on ne peut occulter le fait que l’on n’a pas toujours une seconde chance (brevet, bac) pourtant, toute « performance » est le fruit d’un entrainement. Au travers d’exemples concrets en éducation musicale que l’on pourra transposer dans les autres matières, ce postulat sera présenté et débattu.
Nicolas Olivier, Enseignant d’éducation musicale, Formateur – Collège Sainte-Geneviève, Toulouse – MUSICATAB

Support utilisé pendant l’atelier

Lien vers un billet sur l’atelier

A09 : Data cultures

La donnée devient centrale dans la société et dans l’éducation. Elle peut être abordée comme une question liée à l’informatique mais aussi comme un enjeu culturel et social majeur. A travers trois projets de recherche inscrits dans des problématiques éducatives, nous proposons d’aborder la donnée comme :
– un élément de base de construction des connaissances sur l’information (projet médiation et valorisation des données pour l’éducation)
– un facteur de risques que les élèves doivent savoir maîtriser (projet eR!sk)
– un objet de construction de compétences dans la manipulation des langages informatiques, du numérique et de la robotique (projet Perseverons)
Camille Capelle, Maître de Conférences – Université de Bordeaux (ESPE/IMS)
Anne Lehmans, Maître de conférences – Université de Bordeaux (ESPE/IMS)
Vincent Liquète, Professeur des universités – Université de Bordeaux (ESPE/IMS)

Support utilisé pendant l’atelier

A10 : ENT et patrimoine – école élémentaire

Utilisations possibles de l’ENT Alienor pour partager des audioguides, créés dans le cadre d’un projet de découverte du patrimoine proche de l’école.
Régis Sabalo, ATUIC – DSDEN64

Support utilisé pendant l'atelier

A11 : Les interactions en langues vivantes avec le tableau interactif

Comment faire interagir les élèves avec et grâce aux supports rendus interactifs : cela peut être une interaction avec l’outil qui les pousse à produire en expression orale en continu (exposé, rituels de début de classe) ou entre élèves (jeu puzzle sur une oeuvre d’art par exemple). Présentation de quelques astuces du logiciel pour créer des supports (la roulette, la capture d’écran). Atelier plutôt destiné aux enseignant(e)s qui débutent avec le TNI.
Nadia Ithier, Enseignante d’espagnol – Collège innovant Pierre Emmanuel, Pau

Lien vers le document « notebook » utilisé

A12 : Se saisir des nouveaux modes d’écritures, le transmedia en classe

Les écritures plurielles et le transmédia, engager l’élève dans un processus de création numérique mêlant les écritures des réseaux sociaux et l’infographie au service de la dataviz. A l’heure du Web2.0 et de la multiplicité des écrits et des données comment apprendre à l’élève à maitriser ces outils de publications et à s’en saisir ? Le projet est mené dans le cadre des programmes académiques « Monumérique-Archimérique » de la DAAC sur le thème « traite, esclavage et abolitions ». Les élèves réalisent un récit transmédia dont le fil narratif sera déroulé entre Facebook, Instagram, Twitter et Snapchat.
Elsa Pujos, Professeure documentaliste – Collège Monséjour, Bordeaux

Présentation utilisée pendant l’atelier

A13 : Twictée

Hacker la dictée, la remettre au goût du jour à l’heure du numérique et des réseaux sociaux pour qu’elle devienne un cadre sécurisant et valorisant pour apprendre l’orthographe avec des dictées négociées et échangées sur Twitter.
Plus de 500 classes francophones sont investies cette année dans ce dispositif, qui met en avant la valeur des erreurs, des processus d’apprentissage et l’intelligence collective pour avancer dans ses compétences et prendre confiance en soi.
Dans cet atelier nous vous proposons de découvrir Twictée et de mettre la main à la pâte en fabriquant des « twoutils » : des petites leçons d’orthographe de 140 caractères que les élèves rédigent à l’intention de leurs correspondants.
Cet atelier s’adresse à des enseignants de cycle 2 à cycle 4.
Antonia Carriquiry, Professeure des écoles – Ecole de Larceveau
Laetitia Vautrin, Professeure des écoles – Ecole de Pontiacq-Viellepinte

Captation vidéo de l’atelier

Support utilisé pendant l’atelier

A14 : Créer avec le numérique en arts appliqués

Nous verrons quelques exemples de projets créatifs réalisés par les élèves avec l’aide des outils du web et des logiciels de création comme Photoshop et Indesign : valorisation et exploitation de la documentation trouvée sur internet (fiche illustrée, chronologie ), créations de livres illustrés, recherches sur l’image (trame et détournement), petits films humoristiques en anglais.
Caroline Elissagaray, Enseignante d’arts – Lycée Assomption, Bondy (93)

Support utilisé pendant l’atelier

A15 : Des migrations et des (dés)informations : Regard croisé sur un sujet controversé

La funeste actualité de l’année écoulée a soulevé des interrogations et une certaine confusion chez les élèves. Migrants, réfugiés, terroristes, le risque d’amalgame a rendu le travail d’explication nécessaire. Traiter ponctuellement le sujet ne peut suffire, d’où l’idée d’y consacrer un travail long et distancié en interdisciplinarité (Lettres-Géographie-EMI). Frontières disciplinaires et spatiales sont abolies pour favoriser, chez les élèves, l’accès à la conceptualisation et à la construction du sens.
Marie Especel, Enseignante de lettres – Collège Jacques Prévert, Bourg (33)
Marlène Partyka, Enseignante d’Histoire Géographie – Collège Jacques Prévert, Bourg (33)

Présentation utilisée pendant l’atelier

Ressources complémentaires

A16 : Création d’applications Android facile avec App Inventor 2

Sensibiliser les élèves aux enjeux du numérique en développant des applications Android capables d’utiliser toutes les fonctionnalités d’un smartphone sans connaître de langage informatique : l’application en ligne, App Inventor 2 permet de relever ce défi. De simples emboîtements logiques de bouts de code à la manière d’un puzzle animent des objets déposés à l’écran. Cet enseignement reprend la logique algorithmique. L’outil est actuellement utilisé en classe de 2nde dans le cadre d’une option Informatique et Création Numérique.
Vincent Bessouet, Enseignant de SVT et ICN – Lycée Malraux, Biarritz

Support de présentation et ressources complémentaires

A17 : L’École des Océans – vivez l’expérience de la réalité virtuelle

L’École des Océans est un projet d’éducation et de sensibilisation publique qui utilise des techniques d’enseignement et des technologies nouvelles afin d’aider les jeunes de 11 à 15 ans à mieux comprendre les océans. Chaque module de l’École des Océans fait appel à une approche d’apprentissage fondée sur le questionnement chez l’élève et propose des technologies d’immersion telles que la Réalité Virtuelle dans le but de créer des expériences qui lui serviront de repères dans sa compréhension des océans. En mariant sciences, technologies, recherche et un contenu novateur sur les systèmes océaniques à des méthodes cinématographiques révolutionnaires, à une narration engageante et à des outils de distribution multiplateformes, l’École des Océans a tout ce qu’il faut pour inspirer la prochaine génération, stimuler sa créativité et cultiver son engagement social en lien avec les Océans.
L’École des Océans est le fruit d’un partenariat sans précédent entre les scientifiques de l’Université Dalhousie et les experts dans le domaine des médias et de l’éducation de l’Office national du film du Canada
Dominic Desjardins, Office national du film du Canada

A18 : Enseigner le Français en Classe inversée

Venez découvrir ma classe inversée : autour d’un plan de travail et de progrès, les élèves travaillent autour de projets intégrant le numérique et une pratique de la classe inversée. Les élèves sont créateurs de capsules et éditeurs de contenus numériques. L’AP est au cœur de la classe et l’évaluation par compétences.
Amélie Mariottat, Enseignante de français – Collège de Piégut-Pluviers (24)

Support utilisé pendant l’atelier

 

A19 : Qu’est-ce qu’un fablab ? (annulé)

Le plus connu des tiers lieux, le fablab est un lieu d’expérimentation amorçant des changements sociaux et sociétaux, ils sont les matérialisations du forum sur internet, des usines à hackers dont le credo est Learn – Make – Share (apprendre, faire, partager).
Alexandre Boutaud, Fablab Pau

15h – 15h50 : Créneau B

B01 : Auditor & Auditrix

Le numérique, ce n’est pas que pour les élèves ! Récit de la genèse d’un projet conçu à 6 mains… et à distance.
L’enseignement explicite des stratégies de compréhension en lecture dès le CP, c’est possible.
Quelques exemples de l’utilisation du numérique pour mettre en valeur et évaluer le langage oral.
Charlotte Bruno, Professeure des écoles – Ecole Jean de La Fontaine, Lorient (56)

Support utilisé pendant l’atelier

B02 : i-voix : quand des lycéens détournent les sites et les œuvres

Comment détourner les œuvres pour se les approprier ? Comment détourner les sites et les réseaux pour se libérer d’un internet de l’assignation et de la recommandation ? L’atelier présentera des exemples divers de ces (re)créations d’élèves, édifiantes tant elles ouvrent de nouvelles perspectives de travail, tant elles invitent les élèves à s’interroger : qu’est-ce que le numérique m’apprend sur l’œuvre que je suis en train de lire ? qu’est-ce que l’œuvre m’enseigne sur le numérique que je suis en train de pratiquer ?…
Jean-Michel Le Baut, Enseignant de français – Lycée de l’Iroise, Brest (29)

B03 : Le NEA : un Nouvel Espace d’Apprentissages au service de l’attention des élèves en classe

Il devient de plus en plus difficile de capter l’attention des élèves. Le manque de concentration est souvent placé en tête des problèmes que rencontrent les enseignants.
C’est dans ce cadre qu’une expérimentation se déroule au Collège innovant Pierre Emmanuel de Pau : elle vise à reconquérir l’attention des élèves par différents moyens : l’aménagement d’un Nouvel Espace d’Apprentissages moins formel, l’intégration du numérique, la collaboration entre élèves et la pratique de la relaxation.
Cette expérimentation en cours est co-contruite avec les élèves afin de les amener à se questionner face aux problèmes qu’ils rencontrent parfois dans le domaine du « vivre ensemble ».
Bruno Vergnes, Enseignant de français – Collège Innovant Pierre Emmanuel, Pau

Clip vidéo de présentation du projet

 

B04 : S’exprimer, prendre la parole, c’est déjà hacker

Apprendre la liberté d’expression à l’heure du numérique : histoire des échecs, des difficultés dans la mise en œuvre et des réussites d’aujourd’hui.
Retour sur les faits récents (Charlie, attentats…, quelques « faits divers ») et sur la confrontation de l’école à l’émergence de situations de publications qui ont mis à mal ses repères historiques (censure, désinformation, blogs ou vidéos « dérangeantes » , filtrage, sanctions).
Les enjeux pour aujourd’hui et pour demain, en lien avec l’éducation à la citoyenneté et avec l’éducation aux médias et à l’information.
En quelque sorte, cet atelier est la suite de celui de Bayonne il y a un an « Un masque à la cannelle ? »
Stéphanie De Vanssay, Conseillère technique numérique et éducation – SE-Unsa / Education Nationale
Michel Guillou

Support utilisé pendant l’atelier

B05 : Echanges numériques et culture visuelle

10 activités proposées en arts plastiques pour permettre un échange numérique et culturel avec les élèves, au service de leur curiosité et des apprentissages.
Emmanuel Beau, Enseignant d’arts plastiques – Collège de Lasseube (64)

Support utilisé pendant l’atelier

B06 : Info – intox

A l’ère du numérique et des réseaux sociaux, rumeurs et fausses informations en tout genre touchent de plus en plus de monde et constitue un véritable défi pour la société. L’esprit critique est une compétence fondamentale qui s’apprend. Cette séquence s’inscrit dans cette optique de formation à une citoyenneté numérique, une condition de survie dans la société des réseaux sociaux. Comprendre la rumeur : mécanisme, pouvoir et nuisance, par la réalisation d’une production numérique. Séquence Documentation – SES
Katrine Delage, Professeure documentaliste – Lycée Malraux, Biarritz

Détail de la séquence

B07 : Les drones

Denguin2Sujets abordés :
– Présentation d’un drone (Modèle DJI Phantom) et de ses composants (caméra, GPS, télémétrie)
– Réglementation drone et prérequis (formation, brevets, assurances, dépôts documents DGAC et préfecture)
– Explication des différents scénarios (S1 à S4)
– Imagerie aérienne. Potentiel et limites de la machine.
– Utilisation de la technique de photogrammétrie pour modélisation 3D de bâtiment et de façades, visualisation sur Skechfab, création orthophotos, impression 3D
– Autres usages d’un drone (inspections aériennes, thermographie, agriculture, etc.)
Jérôme Tapie, Administrateur réseau, responsable projet SIG – Agence Publique de Gestion Locale 64

Support utilisé pendant l’atelier

Rapport de post traitement de l’église de Denguin

 

B08 : Organiser des outils numériques pour développer une stratégie d’apprentissage personnalisée

« Savoir travailler c’est savoir s’arrêter de travailler, c’est à dire identifier les objectifs à atteindre et les marqueurs de réussite ».
Cette remarque a particulièrement attiré l’attention des élèves. Comment est-il possible de travailler moins longtemps et mieux réussir ? C’est tout l’enjeu d’ « apprendre à apprendre ».
Cet atelier présente une expérimentation essayant par tâtonnement d’élaborer des supports numériques variés pour guider l’élève dans la construction d’une stratégie d’apprentissage personnalisée. Se nourrissant de publications sur les neurosciences et d’enseignements par compétences dans le domaine sportif, ce travail en premier lieu vise à aider les élèves dans leurs révisions.
Il est conduit actuellement en classe de 1ère et Terminale Sciences et Technologies de Laboratoire en Chimie Biochimie et Sciences du Vivant et en classe de Terminale Scientifique en SVT
Vincent Bessouet, Enseignant de SVT et ICN – Lycée Malraux, Biarritz


Captation vidéo de l’atelier

Carte mentale utilisée pendant l’atelier

B09 : Les « serious games » : apprendre par le jeu au collège et au lycée

Les Serious games : de nouveaux outils d’apprentissage.
Ces outils de formation ont fait leurs preuves dans différents domaines : le monde de l’armée, le monde de l’entreprise mais aussi l’enseignement. Pourquoi et comment les intégrer à nos séquences pédagogiques ? Nous aborderons plusieurs exemples dans cet atelier :
– « Le Roi et la Salamandre : parcours le royaume avec François Ier » en classe de 5ème.
– « Pagaille à Versailles » en classe de 5ème.
– « 2025 ex machina » en EMC en classe de seconde. Ce dernier jeu permet de sensibiliser les jeunes aux dangers d’internet et des réseaux sociaux.
Lesly Martorana, Enseignante d’histoire-géographie – Collège René Forgues, Serres-Castet

Le diaporama utilisé

Bibliographie

B10 : Le vidéoprojecteur, outil d’interaction qui change le statut de l’erreur

Des exemples de pratiques de classe permettront de montrer comment les difficultés d’un élève peuvent être source de réflexion pour la classe. Savoir analyser ses difficultés permet de se donner les moyens de mieux apprendre. L’échange entre pairs est source de progrès plus encore pour le tuteur que pour le tutoré. Le détournement d’une webcam en visualiseur est un moyen d’interaction mais aussi de stockage des traces numériques du parcours d’apprentissage de l’élève. Des objets concrets (jeux en bois) peuvent être médiateurs de ces phases de co-régulation et d’auto-régulation.
Mots clés : apprentissage auto-régulé, webcam, interactions entre pairs, traces numériques, statut de l’erreur
Kristophe Léonard, Enseignant

B11 : Poppy Ergo Jr : un kit robotique pour l’enseignement des sciences du numérique

Vous vous demandez peut-être comment un bras robotique qui joue au chamboule-tout, au tic-tac-toe et qui sert même le café peut être utile en salle de classe ? Des cas concrets de projets et d’activités pédagogiques réalisés en classe (seconde ICN, terminale ISN, première STI2D, 3ème etc.) vous seront présentés durant cet atelier.
En bref :
Poppy Ergo Jr est un robot open-source, conçu pour être utilisé facilement en classe pour initier aux sciences du numérique, notamment à l’informatique et à la robotique. Les pieces du robot sont imprimables en 3D et une programmation visuelle avec Snap! (similaire à Scratch) ou en Python sont proposés. Il est accompagné d’un ensemble d’activités pédagogiques gratuites mises au point avec des enseignants du secondaire, allant de la découverte du robot à une utilisation plus complexe. Le robot et les activités sont testés en situation réelle, en salle de classe. Le robot Poppy Ergo Jr a été créé dans le cadre du projet Poppy Education de l’Equipe de recherche FLOWERS (Inria, ENSTA Paris Tech), soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine et les Fonds Européens FEDER.
Stéphanie Noirpoudre, INRIA
Kelian Schindowsky, INRIA

Support utilisé pendant l’atelier

B12 : Présentation et exemples d’utilisation de LaTeX en sciences et en musique

LaTeX est un langage de description permettant d’obtenir des documents mis en page de façon professionnelle sans avoir à se soucier de leur forme. On obtient ainsi très facilement d’impeccables formules mathématiques. Il est particulièrement utilisé par des étudiants, éditeurs, professeurs de mathématiques et de physique, des scientifiques ou informaticiens… et par les musiciens !
Présentation générale de l’outil LaTeX.
Exemples de productions : textes, figures, graphiques, diaporamas.
Exemples d’utilisation en sciences physiques et en musique.

Christophe Pothier-Arruti, Enseignant de mathématiques – Collège Endarra (Anglet)

Support utilisé pendant l’atelier

B13 : Décoder Scratch

Enseignant en REP, Pascal Sabadie présentera un projet codage, réalisé en 2015-2016 dans le cadre d’un décloisonnement.
Les groupes composés d’élèves de CP au CM2 ont exploré Scratch avec la classe mobile de l’école.
L’objectif était de découvrir librement l’outil, puis d’échanger sur les trouvailles de chacun.
La collaboration mise en place a permis aux élèves de produire des animations de plus en plus élaborées.
Silvain Alsunard, ATUIC – DSDEN64
Christophe Gaufichon, Animateur TUIC – DSDEN64
Pascal Sabadie, Professeur des écoles – Ecole Les Fleurs, Pau

Support utilisé pendant l’atelier (liens inactifs)

Lien vers le pack complet à télécharger et dézipper (avec les vidéos et certains fichiers qui nécessitent l’installation du logiciel Scratch Offline)

B14 : The race cake, un album sans texte au cycle 3u

Mettre en voix un album sans texte en cycle 3 en vue de produire un livre numérique accessible par l’ENT
Elodie Labarrere, ATUIC – DSDEN64
Philippe Plante, Professeur des écoles – Ecole Gaston Phoebus, Pau

Support utilisé pendant l’atelier

B15 : Les petits clips vidéo comme outil pédagogique

Au cours de cette intervention seront évoquées les différentes utilisations possible de la vidéo en classe, support de mémorisation, tutoriels, aide à la résolution et au franchissement d’obstacles.
Jean-Noël Puig, Enseignant – Collège Marguerite de Navarre, Pau

B16 : Numérique et ludification en cours de musique : création de monstres flamenco

Ludification de cours avec utilisation du numérique.
« Bienvenue à Barcelone , ville mystérieuse dans laquelle les bâtiments semblent attendre d’être réveillés par d’anciennes incantations venues de pays lointains…  »
Dans ce cours organisé en îlots ludifiés , les élèves ont créé par assemblages d’applications des monstres dans les styles de Miro , Picasso ou Klimt et ont enregistré leurs cris en compas ( rythmes complexes de flamenco ) afin de libérer de leur torpeur des bâtiments emblématiques de la ville catalane. Un apprentissage par jeu video et par partition sur le modèle des logiciels de
sample ont préparé ce travail . Un voyage scolaire conclura en mai ce cours.
https://flipmusiclab.fr/evaluer-les-ilots-ludifies/ https://youtu.be/ty85BTxX7Js https://padlet.com/Imer/4c1
Rémi Massé, Enseignant – collège Jean Monnet, Lalinde (24)

B17 : « T’as capté tes données »

T’as capté tes données ? Un kit technique et pédagogique pour sensibiliser aux Big Data.
Le projet « T’as capté tes données ? » est l’un des lauréats du Datathon pédagogique organisé en 2016. Le parti pris du projet est de considérer que c’est en donnant à chacun une culture de la donnée, une expérience de première main des possibilités et des risques de cet outil, en familiarisant les enfants dès l’enseignement secondaire à ces questions, qu’ils pourront être éclairés et capables d’exercer leur pouvoir démocratique pour éviter les usages déviants et les excès, tout en tirant profit des avantages.
Au lieu de mettre en garde, d’insister sur la culpabilisation et la peur, la méthode est inductive : les élèves seront amenés à travailler sur leurs propres données, sur ce qu’ils pensent vraiment quand on leur demande de s’impliquer volontairement, consciemment, dans la collecte de leurs données, à s’interroger sur leur sens, et sur l’utilisation qui peut en être faite.
Aurélie Salin, Formatrice

Présentation utilisée
Site web du projet « T’as capté tes données » : http://tactd.io
Flyer du projet

B18 : Littérature et classe inversée : des pistes pour repenser le temps et l’espace d’apprentissage/d’enseignement

La classe inversée est à l’origine plutôt utilisée pour des matières scientifiques. Mais il est aussi possible de reconfigurer l’espace et le temps d’apprentissage/d’enseignement en L2 ou en littérature. Un grand champ de possibilités est ouvert… Comment utiliser, par exemple, les capsules (ces petites vidéos pédagogiques à regarder à la maison) pour mieux accompagner l’entrée en lecture des apprenants ? Comment peuvent-elles faire « gagner » du temps en déplaçant le savoir théorique (sur la biographie d’un auteur, sur les caractéristiques d’un genre, sur le résumé d’une oeuvre, etc.) à la maison afin d’entrer, en cours, dans le vif du sujet en laissant plus de place aux impressions, aux émotions, aux analyses et à la créativité ?
Cet atelier proposera des pistes pour qu’élèves et étudiants vivent le temps en présentiel de manière plus active et dynamique. Des exemples et des idées d’exploitation seront partagés et les participants seront invités à repenser un cours de littérature (en français ou en L2) en le scénarisant avec des capsules afin de minimiser la partie de transfert de savoir en présentiel.
Géraldine Larguier, Enseignante de FLE – Université de Pau et des Pays de l’Adour

Capsule vidéo de présentation à regarder avant l’atelier


Interview de Géraldine Larguier par Ludomag

B19 : MP4 ou l’autonomie à l’oral

Le MP4 (fourni ou BYOD), un outil où l’élève gère lui même son écoute ou sa production en autonomie et où il est responsabilisé par rapport à son utilisation sur le Web.
Joël Beney, Enseignant d’anglais – College Daniel Argote, Orthez

Document utilisé pendant l’atelier

15h50 – 16h10 : Pause café au Kalakaldiak

16h10 – 17h00 : Créneau C

C01 : Écrire des articles pour Vikidia ou Wikipédia

Entreprendre d’écrire des articles pour une encyclopédie libre est un projet complexe, mais riche et passionnant : travailler sur un sujet interdisciplinaire ; travailler avec d’autres élèves mais aussi avec des utilisateurs de l’encyclopédie ; apprendre à chercher les informations en évitant le copier-coller, les ordonner en un texte structuré ; noter les sources ; comprendre la notion de droits d’auteur ; apprendre le wikicode…
On crée ainsi une véritable culture numérique.
Yann Houry, Enseignant de lettres – Collège de Labrit (40)

Support utilisé pendant l’atelier

C02 : Face au “complotisme” : éduquer à l’esprit critique

Le complotisme est une culture de la paranoïa qui rejette le système et donc la parole de l’enseignant. Comment faire si je ne fais plus confiance à l’autre, si je doute de tout et surtout du professeur ?
Sur le marché de la connaissance, l’enseignant n’est plus le seul acteur légitime du savoir. Les élèves apprennent et s’informent grâce aux médias sociaux, avec la vidéo et sur leur écran de smartphone.
Les apprenants n’ont pas toujours les clefs de lecture qui leur permettent de tirer la sonnette d’alarme.
A côté de l’élève, le professeur facilite, explicite et aide le jeune à décrypter le monde sans le juger. Il reste que les outils numériques ne sont pas “une baguette magique”. La diversification des outils et des scenarii pédagogiques est indispensable. C’est donc un ensemble d’actions qui sera proposé dans l’atelier.
Nicolas Le Luherne, Directeur – Ateliers Canopé Beauce, 28 & 45

C03 : Apport des tablettes dans le processus d’apprentissage des élèves

Plus-value de l’utilisation des tablettes, atelier de découverte d’activités exploitables en classe, en maternelle, cycle 2 et cycle 3.
Francois Delode, ATUIC – DSDEN64
Christophe Lagouarde, ATUIC – DSDEN64
Bruno Nunez, ATUIC – DSDEN64

Présentation utilisée pendant l’atelier

Exemples d’utilisation des qrcodes

C04 : Collège du 21ème siècle, quels impacts sur les relations entre l’établissement et les collectivités ?

Pour ne prendre que le dernier exemple en date, le volet « collèges labs » introduit dans le dernier appel à projets du Plan numérique, porté conjointement par le Ministère et l’Assemblée des Départements de France, invite les partenaires à imaginer le collège de demain :
– quelles seront les pratiques pédagogiques structurantes ? Dans quels espaces se déroulent-elles ? Dans quels lieux ?
– quelles compétences le numérique nourrit-il ? Quid du concept de « compétences du 21ème siècle » ?
– quels services nouveaux le collège, voir le réseau constitué du collège et des écoles élémentaires, peuvent-ils rendre au territoire ?
– quelle place pour les terminaux personnels (BYOD) ? Quelle place pour les services du cloud éducatif, quel impact sur le système d’information des établissements ?
– quel impact sur les infrastructures : bande passante, réseau local ?
– quelles relations entre les collèges et leur circonscription ?

Atelier de « prospective », mais compte-tenu de délais d’élaboration des politiques publiques, ne faut-il pas anticiper, en s’inspirant d’exemples venus d’autres pays, pour être plus efficaces ?
Jean-Louis Schaff, Consultant – Aska

Document utilisé pendant l’atelier

C05 : Raspberry Pi, BBC micro:bit, deux ordicartes pour expérimenter, hacker et plus si affinité

« Dans une société toujours plus scientifique et technologique, comment rendre les élèves acteurs, autonomes et stimuler leur curiosité — si essentielle à leurs apprentissages ? Un principe s’impose alors : le Hands-on Imperative : si un problème se présente, il faut « mettre les mains dedans » et le résoudre sans attendre d’y être invité.

Venez découvrir des travaux d’élèves de collège utilisant deux nano-ordinateurs dans le cadre du cours de SVT et du club de code et mettez, vous aussi, « les mains dedans ».

Le Raspberry Pi est un ordinateur monocarte format carte de crédit embarquant un véritable système libre et gratuit (Debian) ainsi que des ports GPIO pour y connecter des capteurs, des led, des moteurs etc. Le BBC :Microbit est une carte programmable plus petite encore embarquant — entre autres — des led, une boussole et un accéléromètre.
Julien Péaud, Enseignant de SVT – Cité scolaire Bernard Palissy, Saint Léonard de Noblat (87)

C06 : Le numérique pour répondre aux besoins éducatifs particulier : des exemples en ULIS

Cette année, on fait encore évoluer l’atelier pour répondre aux besoins éducatifs particuliers, en nous appuyant sur des exemples en ULIS.
On cherchera donc à renforcer les apprentissages des élèves en inclusion par le numérique grâce à l’appropriation d’outils d’adaptation pour et par l’élève en classe ordinaire et en repli au sein du dispositif de l’ULIS.
Les exemples sont évidemment transférables en classe ordinaire pour les élèves rencontrant des difficultés ou si l’on a un souci de différenciation forte au sein de sa classe.
Le seul impératif : l’accès au matériel numérique pour les élèves.
Sandrine Chicoulaa, Coordinatrice ULIS – Collège Simin Palay, Lescar
Christophe Gaufichon, Animateur TUIC – DSDEN64

Support utilisé pendant l’atelier (attention certains liens sont inactifs)

C07 : Un EPI français, anglais, sciences physiques « Sur les traces d’Harry Potter »

De jeunes moldus béarnais se lancent dans l’aventure extraordinaire d’Harry Potter. En anglais et en français, venez découvrir les PRODUCTIONS NUMERIQUES de nos élèves sur notre Epi « Sur les traces d’Harry Potter ». Venez piocher des idées pour vos propres EPI : intérêt pédagogique des hologrammes, de la réalité virtuelle et augmentée, des incrustations fonds verts, de gifs animés à concevoir enfin bref… de bidouilles aussi magiques qu’étranges….
Aurore Coustalat, Enseignante d’anglais – Collège Daniel Argote, Orthez
Pierre Huc, Enseignant de physique chimie – Collège Daniel Argote, Orthez
Marie Soulié, Enseignante de français – Collège Daniel Argote, Orthez

Support utilisé pendant l’atelier

C08 : Le projet pédagogique numérique : l’exemple de l’utilisation de tablettes en formation des enseignants

Présentation de plusieurs mini-projets menés en formation avec des tablettes pour les amener à réfléchir à la facilité de l’intégration des tablettes en classe par l’approche projet, l’approche créative, la production d’un support audiovisuel tout en travaillant sur de nombreuses compétences, le lien avec les programmes et l’éducation aux médias.
Julie Pascau, Formatrice – ESPE d’Aquitaine

Support utilisé pendant l’atelier

C09 : Hacker son propre parcours : Les Ceintures de compétences

Dans cet atelier pratico-pratique vous enfilerez les baskets des élèves qui utilisent les ceintures de compétences pour devenir pleinement acteurs de leur parcours et de leurs apprentissages. Du hacking en bonne et due forme. Les membres de la team #C2CEdu vous présenteront le dispositif mis en place dans leurs classes et bien sûr vous mettrez les mains dans le cambouis.
Severine Haudebourg, PE et Directrice – Ecole de Pontiacq-Viellepinte
Francois Lamoureux, Professeur des écoles
Laetitia Vautrin, Professeur des écoles – Ecole de Pontiacq-Viellepinte

Support utilisé pendant l’atelier

Vidéo présentée pendant l’atelier

 

C10 : LVE 2.0 dans le secondaire

Quelques outils utilisés en cours de LVE :
– les médias sociaux en cours d’anglais (YouTube et blog mis à jour par les élèves)
– words clouds pour le lexique
– le projecteur devient animateur
– la classe inversée au lycée (prezi, lcms itslearning, management de contenus riches et qcm en ligne)
– hotpot au quotidien et le masher
Quitterie Conan, Professeur d’anglais – Collège St Joseph, Pontacq

C11 : Et si on reparlait de Scratch

– Présentation de travaux faits par des élèves de cycle 4 du collège Camus de Bayonne et du collège d’Arzacq.
– Présentation de ressources en ligne
– Temps d’échange avec les collègues
Michel Dezest, Enseignant de mathématiques – DANE
Bénédicte Pouts-Baraille, Enseignante de maths – Collège d’Arzacq

Support utilisé pendant l’atelier

C12 : Robotique pédagogique ou téléprésence

Après la création ces dernières années de plusieurs concours de Professeur Agrégé à très forte coloration numérique/informatique, l’Etat continue à promouvoir la maîtrise des bases fondamentales de la programmation informatique dans les nouveaux programmes (2016) en la faisant apparaître la programmation informatique comme une compétence à évaluer dans tous les cycles d’apprentissage. Même si la volonté politique est là, de nombreux défis restent posés : comment former les élèves (quels cursus pédagogiques) ? Comment former les enseignants (formation et formation continue) ? Quels outils utiliser et comment évaluer les compétences ?
Depuis quelques années, le laboratoire d’Informatique de l’UPPA (LIUPPA) et le laboratoire PASSAGES ont initié une expérimentation sur le territoire landais pour essayer de trouver des réponses à ces questions. Ces actions sont soutenues par le Plan d’Investissement d’Avenir, à travers le projet de recherche E-Fran Persévérons, porté par l’ESPE d’Aquitaine. Nous proposons, dans notre intervention, de présenter nos expérimentations menées en primaire, de faire un premier bilan, et de présenter les nouvelles actions envisagées dans les 4 prochaines années.
Quelques sites à consulter :
http://perseverons.iutmdm.fr/
http://astep.iutmdm.fr/

Laurent Gallon, Maître de Conférences – Laboratoire d’informatique de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

C13 : Utilisation d’un tableau numérique avec OpenBoard

L’utilisation d’un tableau numérique est un vrai « Plus » à l’heure actuelle. Mais, chaque tableau nécessite souvent l’utilisation d’un logiciel privé spécifique, ce qui rend souvent compliqué le passage d’une salle à l’autre, d’un établissement à l’autre.
OpenBoard est un logiciel libre d’enseignement numérique interactif utilisable sur Mac, Windows et Linux compatibles avec tous les TNI (Tableau Numérique Interactif), VPI (Vidéo Projecteur Interactif), EI (Ecran Interactif). Il possède toutes les fonctionnalités nécessaires à l’enseignement tout en restant simple d’utilisation.
Nous aborderons sa prise en main et ses applications principales, tout en échangeant sur nos manières d’utiliser les différents outils numériques et la manière de les connecter le mieux possible.
Mireille Gain, Enseignante en mathématiques – Collège innovant Pierre Emmanuel, Pau

Tutoriel utilisé pendant l’atelier

C14 : L’élève « hacker » de son évaluation (visioconférence)

Comment donner plus d’autonomie et de responsabilité aux élèves dans leurs apprentissages ? Comment développer entre les élèves et les enseignants une culture d’évaluation formative continue (permettre l’amélioration des devoirs) et conversationnelle (discuter avec les élèves de ces améliorations) ? Pour soutenir cette démarche, l’intervention-atelier propose un dispositif numérique simple et flexible : un tableur permettant à chaque élève d’opérer le suivi de ses travaux et de ses performances, d’auto-évaluer ses compétences ainsi que le cours. Ce tableur, idéalement partagé en ligne, permettra la discussion avec l’enseignant – et pourquoi pas avec les pairs – via les commentaires associés aux cellules. Ce tableur pourra être élaboré avec Google Sheets, avec Excel sous O365 ou dans une certaine mesure avec Framacalc. Ce dispositif est bien entendu adaptable aux différentes situations d’enseignement. Plus d’informations sur www.jourde.eu/eidos2017.
François Jourde, Enseignant – Ecole européenne Bruxelles 1

Billet de blog qui détaille le contenu de l’atelier

C15 : Fablab : de l’idée à l’objet (annulé)

Le Fablab Pau, vous propose un temps d’échange et d’initiation autour de l’activité la plus connue des fablabs, l’impression 3d. Comment passer du plan à l’objet pour devenir producteur plutôt que consommateur ?
Alexis Hurunghee, Fablab Pau
Stéphane Vogelsinger, Fablab Pau

C16 : Biohacking et Quantified self

Puisque le thème de la journée est le hacking, nous proposerons une brève présentation de quelques efforts pour se hacker soi-même : le quantified self, qui consiste à se mesurer et mesurer ses performances (l’application la plus courante est l’utilisation de bracelets connectés pour des activités sportives) et le biohacking, dans lequel des individus cherchent à améliorer leur état de santé, leurs performances physiques ou intellectuelles en recourant à une méthode expérimentale.
A l’occasion de ces considérations, nous évoquerons d’autres sujets plus ou moins connexes (parfois sans en avoir l’air) : études épidémiologiques, growth hacking en marketing, transhumanisme, hackerspaces, corporate hacking…
Aucune mise en application ne sera proposée dans cet atelier 😉
Benoit Lacherez, Chargé de mission e-éducation – Agence départementale Numérique 64

C17 : Projet Neurosup : Comment apprendre à mieux connaitre son cerveau pour mieux l’utiliser.

Dans cet atelier, nous proposons de présenter la démarche Neurosup au sein d’une Cité scolaire, de la mise en place de la démarche collective à l’utilisation en classe en passant par la formation des élèves pour leur permettre de mieux réussir.
Présentation par le chef d’établissement accompagné de deux enseignants (collège et lycée).
Yann Pardiès, Principal adjoint – Cité scolaire Gaston Fébus, Orthez

Captation vidéo de l’atelier

Support utilisé pendant l’atelier

17h : Clôture par le grand témoin de la journée, Mireille L, Chargée de mission auprès du Directeur à La Direction du Numérique pour l’Education et pot de l’amitié.


Interview de Mireille Lamouroux par Ludomag

Compte-rendu de la journée sur Thot Cursus par Nicolas Le Luherne

Pin It on Pinterest